La grosse bête de Monsieur Racine / Tomi Ungerer

Tomi Ungerer ; trad. de l'américain par Adolphe Chagot

Edité par L'École des loisirs. Paris , 1972

Douce chose disait monsieur Racine à propos de la créature voleuse des poires de son jardin qui un jour entra dans sa vie ! c'est qu'auprès d'elle, folâtre et gourmande chose, monsieur Racine partageait enfin son existence avec un ami. Objet d'étude aussi dont " l'ensemble de son corps paraissait être un assemblage de parties vivantes indépendantes les unes des autres", il alerte l'Académie des sciences de Paris et présente sa bête extraordinaire qui réservera une surprise lors de la cérémonie.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Le géant de Zéralda / Tomi Ungerer | Ungerer, Tomi (1931-....)

Le géant de Zéralda / Tomi Ungerer

Ungerer, Tomi (1931-....) | Livre | L'École des loisirs. Paris | 1984

Adelaïde / Tomi Ungerer, Traduit par Adolphe Chagot | Ungerer, Tomi (1931-....). Auteur. Illustrateur

Adelaïde / Tomi Ungerer, Traduit par Adolphe ...

Ungerer, Tomi (1931-....). Auteur. Illustrateur | Livre | L'École des loisirs. Paris | 2008

Quand Adélaïde est née, ses parents ont été un peu surpris : un kangourou avec des ailes, on n'avait jamais vu ça ! Ils étaient inquiets. Ils avaient tort. Car une vie aventureuse et belle attendait leur fille. Suivre un avion, vi...

Crictor / Tomi Ungerer | Ungerer, Tomi (1931-....). Auteur. Illustrateur

Crictor / Tomi Ungerer

Ungerer, Tomi (1931-....). Auteur. Illustrateur | Livre | L'École des loisirs. Paris | 2011

Il était arrivé par la poste. Cétait le cadeau que son fils, explorateur en Afrique, envoyait à Madame Bodot pour son anniversaire. Ca, un cadeau, un serpent ? Oui, car Crictor nétait pas un vulgaire serpent. Bien soigné, bien nou...

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • J'ai tout aimé 5/5

    Marrante cette histoire, surtout à la fin!

    Aurélien 5 ans - Le 23 juillet 2020 à 09:02