Vers la beauté : roman / David Foenkinos

David Foenkinos

Edité par Gallimard. Paris , 2018

Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au musée d'Orsay. Personne ne connaît les raisons de cette reconversion ni le traumatisme qu'il vient d'éprouver. Pour survivre, cet homme n'a trouvé qu'un remède, se tourner vers la beauté. Derrière son secret, on comprendra qu'il y a un autre destin, celui d'une jeune femme, Camille, hantée par un drame.

Autres documents dans la collection «Blanche»

Voir la collection «Blanche»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Nos séparations / David Foenkinos | Foenkinos, David (1974-....). Auteur

Nos séparations / David Foenkinos

Foenkinos, David (1974-....). Auteur | Livre | A Vue d'Oeil. Auvers sur Oise | 2009

Fritz et Alice forment un couple improbable : il est fils de hippies et elle appartient à la bourgeoisie catholique. Ils s'aiment et se déchirent, se détestent et se retrouvent. Ils finissent par avoir des enfants, chacun de son c...

La délicatesse / David Foenkinos | Foenkinos, David (1974-....)

La délicatesse / David Foenkinos

Foenkinos, David (1974-....) | Livre | A Vue d'Oeil. Auvers sur Oise | 2010

Nathalie et François s'aiment tendrement, mais la vie va faucher leur jeune bonheur. Un dimanche, François est renversé alors qu'il fait son jogging et meurt quelques jours plus tard. Nathalie, sentimentalement anesthésiée, s'enli...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • vers la beauté 5/5

    Antoine Duris professeur d’art aux Beaux arts de Lyon change de vie radicalement. Le roman s’ouvre sur son entretien d’embauche au musée d’Orsay pour être gardien de musée. Pourquoi cet homme décide de tout quitter pour un travail qui parait moins gratifiant ? L’auteur révèle peu à peu la brisure ou les brisures qui l’ont conduit à cette transformation. Antoine va être aidé par Mathilde, la DRH du musée. Et David Foenkinos va mettre en parallèle plusieurs destins brisés que l’art va aider. Autour de ce roman c’est une réflexion autour de l’art. Dans ce roman, j'ai reconnu le style de cet écrivain qui abuse (à bon escient) de petites notes de bas de page remplies d'humour, ce qui donne de la légèreté à ce récit émouvant.

    par avis des bibliothécaires Le 02 juin 2018 à 15:15