La République des traîtres : De 1958 à nos jours / Jean Garrigues

Jean Garrigues

Edité par Tallandier. Paris , 2018

Plus on se rapproche du pouvoir, plus on est amené à trahir. Qu'il s'agisse de tuer le père, de s'émanciper d'un mentor, d'éliminer un rival ou d'écarter une compagne trop encombrante, la trahison est le fil conducteur de la vie politique sous la Ve République, parce qu'elle est un marchepied indispensable pour la conquête de l'Élysée. C'est pourquoi elle mérite une histoire à part entière, souvent féroce et parfois dramatique. Sous la houlette de Jean Garrigues, les meilleures plumes du journalisme ont réuni leurs talents pour vous inviter dans la « cage aux fauves », où tous les coups sont permis. Georges Pompidou trahit Charles de Gaulle, Jacques Chirac trahit Valéry Giscard d'Estaing, Édouard Balladur trahit Jacques Chirac, Ségolène Royal trahit François Hollande, Marine Le Pen trahit son propre père...

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Histoire parlementaire | Garrigues, Jean (1959-....). Auteur

Histoire parlementaire

Garrigues, Jean (1959-....). Auteur | Collection | Armand Colin. Paris

La France de la Ve république : 1958-2008 / Jean Garrigues, Jean-Jacques Becker | Garrigues, Jean (1959-....)

La France de la Ve république : 1958-2008 / J...

Garrigues, Jean (1959-....)
Becker, Jean-Jacques (1928-....) | Livre | Armand Colin. Paris | 2008

Il y a un demi-siècle, le général de Gaulle donnait à la France la Constitution de la Ve République. A cette époque, les Français faisaient la guerre en Algérie, fumaient des gauloises, roulaient en 2 CV ou en DS, écoutaient Europ...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Le pouvoir à tout prix ! 5/5

    Retour sur 60 ans de trahisons politiques, de vieux dossiers sortis du placard et de coups bas envers ses pairs et mentors. Le pouvoir à tout prix est le fil conducteur de ces grandes affaires qui ont émaillées la 5e République. Une immersion dans la "cage aux fauves" où il vaut mieux se méfier de ses arrières...

    par Avis des bibliothécaires Le 23 novembre 2018 à 11:00