Nos âmes au diable / Jérôme Camut, Nathalie Hug

Jérôme Camut, Nathalie Hug

Edité par Fleuve Noir. Paris , 2022

Oléron, pendant l'été. Sixtine, une fillette de 10 ans, disparaît en pleine journée, échappant à la surveillance de son père Richard. L'enquête conduit les gendarmes à Serge Drot, un pédophile multirécidiviste. Jeanne, la mère de Sixtine, entame un difficile travail de résilience. Mais l'absence de corps laisse planer une incertitude sur la mort de l'enfant.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Le sourire des pendus / Jérôme Camut, Nathalie Hug | Camut, Jérôme (1968-....). Auteur

Le sourire des pendus / Jérôme Camut, Nathali...

Camut, Jérôme (1968-....). Auteur
Hug, Nathalie | Livre | SW-Télémaque. Paris | 2013

Lara Mendès, jeune chroniqueuse télé, enquête sur le marché du sexe et ses déviances. Elle disparaît sur un parking d'autoroute... Désemparés par la lenteur de l'enquête, ses proches reçoivent le soutien de Léon Castel, fondateur ...

Série
W3, 1

Le mal par le mal / Jérôme Camut, Nathalie Hug | Camut, Jérôme (1968-....)

Le mal par le mal / Jérôme Camut, Nathalie Hu...

Camut, Jérôme (1968-....)
Hug, Nathalie | Livre | SW-Télémaque. Paris | 2015

Sous le choc de la découverte du responsable de sa séquestration, la journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire loin du site d'info W3 fondé avec ses proches pour dénoncer les dysfonctionnements de la justice. Pendant que L...

Série
W3

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des professionnels

  • Ames stressées s’abstenir 5/5

    Oubliez tout ce que vous avez déjà lu, ce que vous avez déjà ressenti à travers un thriller, les deux auteurs vous invitent à vivre une expérience unique qui transcende le genre avec ce polar redoutable. Partant d’une disparition d’enfant, l’intrigue va progressivement vous embarquer vers des situations insoupçonnables et totalement inattendues. Ames stressées s’abstenir.

    Avis des bibliothécaires - Le 28 juin 2022 à 14:35