La nouvelle société du coût marginal zéro : L'internet des objets, l'émergence des communaux collaboratifs et l'éclipse du capitalisme / Jeremy Rifkin

Jeremy Rifkin ; traduit de l'anglais par Françoise Chemla, Paul Chemla

Edité par Les liens qui libèrent. Paris , 2014

Les règles du grand jeu de l'économie mondiale sont en train de changer. Le capitalisme se meurt et un nouveau paradigme qui va tout bousculer est en train de s'installer : les communaux collaboratifs. C'est une nouvelle économie collaborative qui se développe où la valeur d'usage prime sur la propriété - déjà très implantés avec l'auto-partage, le crowfunding, les A.M.A.P., le couchsurfing, les producteurs contributifs, d'énergie verte ou même d'objets avec les imprimantes 3D - offrent un espace où des milliards de personnes s'engagent dans les aspects profondément sociaux de la vie. Un espace fait de millions (au sens littéral du terme) d'organisations autogérées qui créent le capital social de la société. Ce qui les rend plus pertinents aujourd'hui qu'à tout autre époque, c'est que le développement de l'internet des objets optimise comme jamais les valeurs et les principes qui animent cette forme d'autogestion institutionnalisée. Sans même que nous en ayons conscience, l'internet des objets et déjà omniprésent dans notre quotidien. Il se matérialise par ces milliards de capteurs disposés sur les ressources naturelles, les chaînes de production, implantés dans les maisons, les bureaux et même les êtres humains, alimentant en Big Data un réseau mondial intégré, sorte de système nerveux planétaire. En parallèle, le capitalisme, miné par sa logique interne de productivité extrême, rend le coût marginal - qui est le coût de production d'une unité supplémentaire d'un bien ou d'un service - quasi nul. Si produire chacune de ces unités supplémentaires ne coûte rien, le produit devient donc quasiment gratuit et le profit, la sève qui fait vivre le capitalisme, se tarit. Avec l'émergence d'une vaste classe de " prossomateurs " - consommateurs devenus des producteurs contributifs - c'est pour Jeremy Rifkin, les premiers signes que l'ère capitaliste d'abondance dans laquelle nous vivons arrive à sa fin... Certes, rien n'est joué. Le capitalisme tente d'étouffer les communaux en multipliant les nouvelles barrières - en brevetant tout, du vivant à la manipulation des atomes. Le changement climatique menace. Le cyberterrorisme rôde. Ce livre est aussi un appel à l'action individuelle et collective.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Une nouvelle conscience pour un monde en crise : vers une civilisation de l'empathie / Jeremy Rifkin | Rifkin, Jeremy

Une nouvelle conscience pour un monde en cris...

Rifkin, Jeremy | Livre | Les liens qui libèrent. Brignon | 2011

Jamais le monde n'a paru si totalement unifié (par les communications, le commerce, la culture) et aussi sauvagement déchiré (par la guerre, la crise financière, le réchauffement de la planète, la diffusion de pandémies). Quels qu...

La troisième révolution industrielle : Comment le pouvoir latéral va transformer l'énergie, l'économie et le monde / Jeremy Rifkin | Rifkin, Jeremy. Auteur

La troisième révolution industrielle : Commen...

Rifkin, Jeremy. Auteur | Livre | Les liens qui libèrent. Brignon | 2012

Ce livre développe la thèse dune troisième révolution industrielle - que l'auteur appelle de ses voeux -, un nouveau paradigme économique qui va ouvrir l'ère post-carbone, basée notamment sur l'observation que les grandes révoluti...

Dette : 5 000 ans d'histoire / David Graeber | Graeber, David (1961-2020). Auteur

Dette : 5 000 ans d'histoire / David Graeber

Graeber, David (1961-2020). Auteur | Livre | Les liens qui libèrent. Paris | 2013

L'anthropologue remet en perspective l'histoire de la dette depuis 5.000 ans. Il démontre que le système de crédit précède la naissance de la monnaie et que la dette a donc toujours structuré les systèmes économiques et les rappor...

Chargement des enrichissements...