Des noeuds d'acier / Sandrine Collette

Sandrine Collette

Edité par Denoël. Paris , 2013

Avril 2001. Dans la cave d'une ferme miteuse, au creux d'une vallée isolée couverte d'une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s'appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n'a pourtant rien d'une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l'ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d'autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d'eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d'échapper à ses geôliers. Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d'où toute humanité a disparu ?

Autres documents dans la collection «Sueurs froides»

Voir la collection «Sueurs froides»

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

On était des loups : roman / Sandrine Collette | Collette, Sandrine (1970-....). Auteur

On était des loups : roman / Sandrine Collett...

Collette, Sandrine (1970-....). Auteur | Livre | JC Lattès. Paris | 2022

Liam rentre chez lui après avoir passé la journée à chasser dans les forêts montagneuses. Son fils Aru, 5 ans, a l'habitude de l'attendre devant la maison lorsqu'il s'absente ainsi. Liam découvre alors les empreintes d'un ours et ...

Il reste la poussière / Sandrine Collette | Collette, Sandrine (1970-....). Auteur

Il reste la poussière / Sandrine Collette

Collette, Sandrine (1970-....). Auteur | Livre | Denoël. Paris | 2016

En Argentine, sur les plateaux de la Patagonie, Raphaël grandit dans un climat de haine. Sa mère, endurcie par le meurtre de son ivrogne de mari qu'elle a réussi à dissimuler, est une femme dure et ses frères le détestent. Il ne t...

Les larmes noires sur la terre / Sandrine Collette | Collette, Sandrine (1970-....). Auteur

Les larmes noires sur la terre / Sandrine Col...

Collette, Sandrine (1970-....). Auteur | Livre | Denoël. Paris | 2017

Six ans après avoir quitté son île natale pour suivre un homme à Paris, Moe tente de survivre avec son nourrisson. Elle est conduite par les autorités à la Casse, une ville pour miséreux logés dans des voitures brisées. Au milieu ...

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • Notre invitée Quai du polar 2017 5/5

    La campagne française n'est pas toujours bucolique : elle peut aussi se transformer en véritable enfer pour certains... Un roman noir absolument angoissant ! Découvrez son auteur Sandrine Collette à la MLIS le vendredi 31 mars 2017 en partenariat avec le Festival Quais du Polar.

    AVIS DES BIBLIOTHECAIRES - Le 23 février 2017 à 18:12
  • Sueurs froides garanties ! 5/5

    Théo, 40 ans, sort de prison et part s’isoler dans une vallée perdue, au cœur d’une forêt épaisse. Lors d’une promenade, il se retrouve capturé par deux vieillards dans la cave sordide et glacée de leur ferme délabrée. Il croyait avoir tout connu de l’horreur en prison. Mais enchaîné, frappé, privé d’eau et de nourriture, seul face à ces deux dégénérés, réduit à l’état d’esclave, voire de chien, la descente aux enfers est inéluctable. Et chaque fois qu’un petit espoir d’échapper à ses geôliers se dessine, il est bien vite balayé, laissant place à l’effroi et la désillusion, un pas de plus vers le gouffre et la folie. Premier roman très abouti (il vient d’obtenir le Grand Prix de Littérature policière 2013), ce huis-clos étouffant, au cœur d’une nature hostile et émouvante à la fois, nous ébranle, nous questionne, nous bouleverse. Nous ressentons les coups, le froid, la soif, la faim, la peur, la déshumanisation, l’humiliation, la résignation….L’escalade vers l’horreur est d’autant plus intense que l’on peut s’interroger sur la véracité de l’histoire (fiction ou fait divers ?) Happés par ce roman puissant, nous en ressortons pétrifiés.

    Avis des bibliothécaires - Le 17 décembre 2014 à 11:21