Magasin général / Loisel, Jean-Louis Tripp

Loisel, Jean-Louis Tripp

Edité par Casterman , 2006

Québec, 1926. À Notre-Dame-des-Lacs, le Magasin Général de Marie est le lieu de tous les échanges. L'arrivée inattendue de Serge va bousculer les habitudes : c'est tout le village qui, à la suite de Marie, va peu à peu s'affranchir du conformisme.

Voir les documents de la série

Suggestions

Du même auteur

Marie / Régis Loisel & Jean-Louis Tripp | Loisel, Régis (1951-....). Auteur. Illustrateur

Marie / Régis Loisel & Jean-Louis Tripp

Loisel, Régis (1951-....). Auteur. Illustrateur
Tripp, Jean-Louis (1958-....). Auteur. Illustrateur | Livre | Casterman. Paris | 2006

Une comédie truculente dans la campagne québécoise des années 20, premier volet de la série distillée par Régis Loisel (La Quête de l'oiseau du temps, Peter Pan) et Jean-Louis Tripp (Jacques Gallard, Paroles d Anges).

Série
Magasin général. Casterman, 2006, 1

Serge / Régis Loisel & Jean-Louis Tripp | Loisel, Régis (1951-....). Auteur

Serge / Régis Loisel & Jean-Louis Tripp

Loisel, Régis (1951-....). Auteur
Tripp, Jean-Louis (1958-....). Illustrateur | Livre | Casterman. Paris | 2006

Série
Magasin général. Casterman, 2006, 2

Les Hommes / Régis Loisel & Jean-Louis Tripp | Loisel, Régis (1951-....). Auteur

Les Hommes / Régis Loisel & Jean-Louis Tripp

Loisel, Régis (1951-....). Auteur
Tripp, Jean-Louis (1958-....). Auteur | Livre | Casterman. Paris | 2007

Les hommes de Notre-Dame-des-Lacs reviennent de leur campagne d'hiver. Comment vont-il réagir face à ce Serge venu de France qui s'est mis en tête d'ouvrir un restaurant à côté du magasin de Marie ?

Série
Magasin général. Casterman, 2006, 3

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • L’histoire d’un village québécois au rythme des "Tabernacle" et des "Ostie" 5/5

    A travers le parcours de Marie, jeune femme forte et attachante au parcours peu conventionnel, c’est toute l’histoire d’un village qui se déroule sous nos yeux. Le langage est vivant, fleuri. Ici, on ne plaisante pas, on « niaise ». Et on s’exclame « Ostie » et « Tabernacle » quand le besoin se fait sentir. On s’attache très vite aux personnages. Le curé qui s’interroge sur sa vocation, le maire un peu bourru, le simplet du village adopté par Serge et les trois redoutables bigotes, ainsi que tous les autres sont autant de portraits brossés avec un réalisme qui les rend importants. La vie s’écoule paisible au fil des saisons. On tombe amoureux, on hésite, on regrette, on s’amuse, on pleure un peu aussi. Et le lecteur accompagne cette communauté sympathique au fil des albums.

    par Avis des bibliothécaires Le 27 décembre 2016 à 10:13